EXPOSITION
"AVANT, PENDANT, APRES"
LA VIE QUOTIDIENNE A PONT SUR SEINE DE 1930 A 1950


Dans la salle des fêtes de Pont sur Seine du 21 au 29 mars 2009, l'association vous a proposé de revivre quelques instants cette période. Grâce à cette évocation, vous avez pu vous remémorer ces moments là et pour les plus jeunes découvrir comment on vivait en ces temps qui n'ont pas été toujours tres faciles.

afficheexpo
 

La grande crise de 1929, n'a pas épargné les habitants de la commune, le chômage, la vie dure, les remous politiques, les grandes villes qui s'agitent et les échos d'Outre-Rhin étaient aussi ressentis.
La famille pontoise à cette époque vit dans la cuisine, pièce la plus importante de la maison, chauffée par la cuisinière au bois ou au charbon sur laquelle on prépare les repas. On y mange  mais c'est aussi là que se fait  la toilette car il n'y a pas de salle de bain. Les W-C sont bien souvent situés au fond du jardin. Quand les enfants rentrent de l'école ils y font les devoirs et ensuite y jouent, quand pour aider, ils n’ont pas le café à moudre, le moulin coincé entre les genoux. Car l'électricité était dans la plupart des maisons mais très peu de foyers possédaient des appareils électriques. Le poste de T.S.F., souvent la seule modernité présente, trônait bien en évidence sur le buffet. 

Les premiers vacanciers viennent à Pont sur Seine chez des parents, ou dans des pensions de familles. 

Avoir une automobile est le rêve de bons nombres de familles. Et les journaux proposent les photos des Renault, Peugeot et même des Simca, mais seule une cinquantaine de pontois en possède une.Celles qui ne sont pas réquisitionnées par l'armée serviront pour la fuite et l'exode, il n'en restera plus que 17 après le conflit.

Puis la guerre est déclarée, les murs se couvrent d’affiches, la défense passive se met en place.Commencent les restrictions et l’exode. Le pont enjambant la Seine est détruit le 13 juin 1940. Des soldats français et des civils furent tués sur la route de Longueperte.L’armée allemande installe un quartier général au château et réquisitionne plusieurs maisons.

Le 23 juin 1944 Pont sur Seine subit des dommages collatéraux par les bombardements aériens, le moulin qui servait d’école est détruit. Aucun enfant n’est présent à ce moment là. Malgré tout un civil sera tué et un autre blessé.

Même la guerre finie les restrictions alimentaires perdurent avec des cartes d’alimentation pendant plusieurs années. Et l’essence ne sera remise en vente libre qu’en décembre 1949.

Les bâtiments détruits ne seront pas tous reconstruits. Mais avec du temps Pont sur Seine pansera ses plaies et s’engagera sur la voie de la modernisation.

scenevuegenerale

Lors de votre visite vous pouviez voir la reconstitution d’une cuisine, et d’une salle de classe.
Ainsi que l’évocation de la guerre.
Divers objets, documents, livres ou journaux de l’époque et jouets vous replongeaient dans ce passé.

cuisineacuisineb

Une série de panneaux vous permettaient d’en savoir un peu plus sur la commune. 

auto1auto2

Pour clôturer cette semaine d’exposition, une présentation de véhicules (2 et 4 roues) de cette période a eu lieu sur le parking place Casimi-Perier, devant la salle des fêtes, le dimanche 29 mars.

Vous n'avez pas pu venir, alors entrez c'est  ici

                                                          ALBUM PHOTO



Retour haut de page